Korogaï

Organisation sociale

La civilisation korogaï est composée d’un grand nombre de tribus, les plus petites n’étant composées que de quelques centaines d’individus tandis les plus importantes voient leur population s’étendre sur plusieurs planètes. Chaque tribu descend de l’ancêtre mythique dont elle tire son nom, et se voit elle-même subdivisée en différents clans organisés selon une répartition sociale tripartite. Les relations entre les tribus reposent généralement sur un système d’alliance ou d’allégeance : certaines sont suzeraines, tandis que d’autres constituent leurs vassales, les premières étant chargées de protéger les secondes, avec l’aide éventuelle de peuples alliés, contre de potentiels ennemis. Mais au sein d’une même tribu ou d’un même clan, les individus sont eux-mêmes divisés selon trois classes bien distinctes, chacune endossant un rôle particulier au sein de l’organisation sociale.

Les aÿri

C’est la classe des nobles et des aristocrates chargés de l’organisation politique, économique et militaire au sein d’une tribu et des différents clans qui la constituent.

Les duÿri

Il s’agit du clergé korogaï, mais si l’organisation du culte représente leur principal office, leur mission s’étend en réalité à bien d’autres domaines essentiels à la tribu.

Les golgoÿri

Les peuples korogaï sont essentiellement constitués d’une masse populaire travailleuse, chargée de la production et contribuant ainsi à l’activité économique.

Le bracelet tribal

Tous les membres d’une même tribu, d’un même clan ou d’une même famille portent un bracelet technologique autorisant la communication entre les différents membres, le partage et le stockage d’informations, etc. Ils sont le plus souvent reliés directement aux ondes transmises par les antennes ou les satellites à disposition du peuple qui les distribue à ses jeunes adultes, une fois leur initiation achevée. Les plus simples sont équipés de simples diffuseurs sonores permettant de retransmettre les discours des chefs de clan ou des rois, tandis que les plus sophistiqués disposent notamment d’holojecteurs et d’une mémoire conséquente pouvant contenir une importante base de données régulièrement actualisée.