Korogaï

Histoire

Il n’est guère aisé de résumer en si peu de temps et d’espace l’histoire millénaire des Korogaï, qui les a vus, après leur Chute, s’établir sur de nombreuses planètes de l’Ultimonde jusqu’à étendre leur influence sur plusieurs galaxies et entrer en contact avec d’autres civilisations pour entretenir des relations tantôt économiques, tantôt belliqueuses. Bien qu’il soit difficile de faire la part entre les éléments véritablement historiques et ceux d’essence mythiques parmi les évènements relatés, un accord tacite veut que l’Histoire des enfants commence dans les temps ayant suivi le Déluge, alors que quelques élus furent contraints de quitter leur Terre Première, la Déesse-Mère Koro, abandonnant le monde spirituel pour le monde matériel, où ils errèrent dès lors à bord de vaisseaux spatiaux en quête de nouvelles terres d’accueil. Cet  évènement correspond d’ailleurs au début de leur calendrier, lequel admet pour unité de base l’ « année-Koro ». Les histoiriens distinguent d’ordinaire quatre grandes périodes dans l’histoire des Korogaï : l’Exode, l’Expansion, l’Apogée et le Déclin.

L'Exode (0 ~ 1 000)

Les premiers temps de l’ère des Korogaï s’apparentent à une très longue errance. On ignore le nombre exact de vaisseaux spatiaux qui parvinrent à quitter Koro au moment du Déluge, et les chiffres avancés par les histoiriens vont de un à plusieurs milliers. Le fait est que le voyage au terme duquel certains d’entre eux rejoignirent de nouveaux mondes vivables au niveau du Rameau de Po de l’Arbre de Vie de Neömar, guidés par leurs divinités, dura vraisemblablement plus d’un millénaire. À nouveau, il est presque impossible de dire quel fut le premier astre à avoir été atteint et les sources à ce sujet se contredisent, mais on considère généralement qu’Oleÿro, Lorion, Xenerax, Miri ou encore Aru figurent parmi les premiers mondes colonisés.

L'Expansion (1 000 - 4 530)

Au cours de cette période, les Korogaï se sont propagés à une vitesse prodigieuse dans l’ensemble du Rameau de Po, multipliant les colonisations de planètes et entrant en contact avec d’autres races humaines déjà présentes dans le secteur, notamment les Unoki et les Vaa’ali. Il arrivait souvent que l’on honore, en plus des héros que l’on comptait parmi ses ancêtres, un dieu ou une déesse planétaire qui se verrait par la suite intégré(e) au grand panthéon korogaï. Ce fut un âge propice à la découverte et à l’innovation, et l’on mit notamment au point les premiers transportails permettant une meilleure communication interplanétaire et aboutissant à une génération des opérations commerciales ou militaires. On mit également au jour de nouvelles ressources, nombreuses et variées, permettant de faire fructifier cette civilisation naissante et de poursuivre son accroissement. Ce fut également la période qui vit la création par Turnag du premier koro’majzdar, puis la généralisation de cet outil pour permettre aux Korogaï d’entrer plus efficacement en relation avec leurs divinités et de mieux connaître leurs volontés.

L'Apogée (4 530 - 10 732)

La civilisation des descendants de Koro a connu un véritable âge d’or d’une durée de plus de 6 000 ans, que l’on fait généralement par convention commencer avec la fondation du Conseil des Douze dans la ville de Bélaflorion, sur la planète Lorion. Cette institution est rapidement devenue le centre religieux le plus important de tout le monde korogaï et a joué un rôle diplomatique important dans la résolution des conflits entre tribus. Cette période a vu l’émergence de grandes tribus dont les noms ont définitivement marqué l’histoire, tels que les Oshînokel, les Pitaka,  les Omogii, et bien d’autres encore qui ont permis au Korogaï de rayonner un temps sur la vaste scène universelle. Les avancées de la recherche ont souvent octroyé aux élites de cette époque de fantastiques pouvoirs, ainsi qu’une longévité accrue, bien souvent au détriment des classes inférieures dont les conditions de vie étaient parfois, il faut bien le dire, déplorables. Mais cette phase est essentiellement marquée par une recherche spirituelle générale et par l’accomplissement de véritables hauts faits sur le plan psychique en vue de satisfaire les divinités.

Le Déclin (10 732 - 12 998)

Cette dernière période est essentiellement marquée par la conquête progressive de l’ensemble des territoires korogaï par les Nivêk, une civilisation appelée à former l’un des plus vastes empires intergalactiques de tous les temps. On fait souvent débuter cet âge dramatique avec la première annexion d’une planète sous influence korogaï – Okram – par le peuple nivêk. À partir de point, les relations entre les deux cultures vont se multiplier, tantôt pacifiques, tantôt belliqueuses, laissant la place à l’entrée progressive des enfants de Koro sous le contrôle des Nivêk, lesquels exerceront progressivement sur eux une véritable souveraineté. On fait généralement terminer cette période histoirique avec la rébellion de Xiroth le Preux qui tenta le pari fou et désespéré d’unir l’ensemble des tribus korogaï en vue d’empêcher l’invasion d’Oleÿro, mais cette ultime tentative se solda par un échec. Ce fut dès lors la fin de la civilisation korogaï, qui se vit définitivement assimilée par l’empire nivêk. Toutefois, l’engeance de Koro n’a jamais totalement disparu puisque nous en sommes nous-mêmes, en quelque sorte, les lointains héritiers…

Retour en haut